Rondot Eychène Fréminville défend les investisseurs lésés dans le dossier RR Crypto

L’association RR Crypto, qui proposait depuis 2019 des services de placement de cryptoactifs, est aujourd’hui au cœur d’une des affaires judiciaires françaises les plus importantes en matière de cryptomonnaie.

Le 20 juin 2021, les investisseurs recevaient un mail de Vincent Ropiot, fondateur et dirigeant de RR Crypto, leur annonçant la disparition de la totalité des cryptomonnaies détenues.

Près de 60 millions d’euros se seraient ainsi volatilisés : selon Vincent Rapiot, une « réinitialisation du portefeuille Binance » en mars 2021 serait à l’origine de cette perte subie par l’association qui avait connu jusqu’alors un développement rapide.

La plateforme Binance a depuis assuré publiquement que RR Crypto ne disposait d’aucun compte d’entreprise chez eux, et précise qu’aucun processus ne permet de « réinitialiser » un portefeuille de cryptoactifs.

Par ailleurs, il est apparu que RR Crypto avait continué à établir des relevés de situation d’investissement n’indiquant pas la survenance de cette perte, plusieurs semaines après celle-ci. Au contraire, il était indiqué que le portefeuille était principalement composé de tether (USDT), de bitcoin (BTC), et de binance coin (BNB). Le montant des gains et de la plus-value latente réalisée étaient également mentionnés.

Enfin, contrairement à ce qui était indiqué par l’association RR Crypto, aucune démarche ne semblait avoir été entreprise auprès de l’Autorité des Marchés Financiers pour obtenir l’agrément de prestataire sur actifs numériques (PSAN) en violation de la réglementation.

Le 22 juin dernier, la section cybercriminalité du Parquet de Paris se voyait ainsi chargée d’une enquête ouverte des chefs de « vol en bande organisée, atteintes à un système de traitement de données et blanchiment en bande organisée ».

RR Crypto était quant à elle rapidement placée en liquidation judiciaire.

Le cabinet Rondot Eychène Fréminville a pris en charge la défense de près d’une centaine d’investisseurs concernés par cette perte, et pour le compte desquels des plaintes ont été déposées auprès du Parquet de Paris, une première étape.

https://www.marianne.net/societe/police-et-justice/cryptomonnaies-letrange-president-dune-association-qui-a-perdu-40-millions-deuros

R.E.F 2022 · Mentions légales